La sécurité dans les transports publics

sécurité; transport

Propos de Patrick Aujogue recueillis par Léa Billon

Mis en ligne mai 2016

Patrick Aujogue est intervenu lors de la soirée événement Agora Sécurité Lyon Rhône-Alpes: Gestion de la sécurité à l’occasion de la Fête des Lumières ».

Quels ont été les points forts de votre intervention lors de la réunion du club Agora Lyon ?

J’ai voulu montrer la complexité de la gestion des flux de personnes dans un périmètre à fortes contraintes de sécurité comme la Fête des lumières de Lyon. La densité de ces flux de visiteurs peut très vite, si elle est mal maîtrisée, se transformer en gestion de foule avec tous les aléas des effets panique…

Le réseau Transports en commun lyonnais (TCL) assure 6,5 millions voyages sur quatre jours de célébration pour cet événement. Cela nécessite de mobiliser chaque soir plus de 2 000 agents TCL, tant au niveau de l’exploitation bus, tram et métro que sécurité, maintenance ou commercial.
Ce type d’évènement repose en grande partie sur  l’indispensable compétence métier à laquelle il faut ajouter l’incontournable qualité du partenariat avec l’ensemble des acteurs institutionnels ou privés.

Quelles dispositions de sécurité ont été prises dans le cadre de cet évènement ?

Comme chaque année, un dispositif conséquent était articulé dans le cadre du Plan ORSEC Fête des lumières, sous l’autorité du Préfet Délégué à la Défense et à la Sécurité. Le partenariat avec les forces de l’ordre à Lyon est très souvent cité en exemple au plan national. Il s’inscrit tant dans le travail quotidien que dans les évènements exceptionnels. Cependant, eu égard aux circonstances exceptionnelles, cette année le Préfet, en concertation avec le maire de Lyon, a décidé de transformer la Fête des lumières en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre.