veolia

« Fiam » fait partie de ces grands flics qui ont jalonné l’histoire de la police. Passé par la BRB, la BRI, le GIPN, le RAID et l’École nationale supérieure de police qui forme les  commissaires, Jean-Louis Fiamenghi est aujourd’hui Directeur de la sûreté du groupe Veolia.

Parmi ces faits d’armes, il est dans le commando de la BRI « qui a tué Jacques Mesrine » ou chef adjoint du RAID dans l’arrestation d’Yvan Colonna

En 1985, il quitte le territoire national pour former des groupes d’interventions et unités spéciales dans le monde entier (Afrique, Amérique Centrale et du Sud). En 1992, il prend le commandement du Groupe d’Intervention de la Police Nationale (GIPN) de la Nouvelle-Calédonie. Il est ensuite nommé chef de circonscription en Seine et Marne et sera détaché Responsable Sécurité lors de la coupe du monde de football en 1998. Entre 1999 et 2001, il passe par la Direction Centrale des Renseignements Généraux, en tant que Chef de la Section Opérationnelle de Recherche Spécialisées (SORS).

De 2001 à 2010, il sera Chef du service de protection des hautes personnalités (SPHP), en assurant notamment la protection du Président Nicolas Sarkozy à l’Elysée, Chef du R.A.I.D. et du Détachement Central Interministériel d’Intervention technique (D.C.I) en cas de menace NRB.  Il coiffe la casquette de préfet en tant que directeur de cabinet du préfet de police de Paris puis préfet hors cadre. Il publie en 2016 « Dans le secret de l’action. Mémoires » et en 2017 « Le dernier saut ».