Alain Tourret, né le 25 décembre 1947 à Boppard (Allemagne), est un homme politique français.

Il est maire de Moult puis de Moult-Chicheboville de 1981 à 2017 et député de la sixième circonscription du Calvados de 1997 à 2002 et depuis 2012 sous l’étiquette RCV puis LREM. Il a également été vice-président du Conseil régional de Basse-Normandie de 2004 à 2012 et a créé, en 2009, l’institut international des droits de l’homme et de la paix, afin d’assurer la promotion et la défense des droits de l’homme, du droit international humanitaire et le règlement pacifique des différends.

Alain Tourret est membre de la commission des Lois de l’Assemblée nationale, président du groupe d’amitié France-Japon et vice-président du groupe d’amitié France-Pologne.

Parmi ses travaux parlementaire, il produit un rapport sur la lutte contre les discriminations dans la fonction publique dans lequel il formule dix propositions.

Il propose un amendement visant à limiter les peines d’emprisonnement aux cas de récidive, lors de la célébration d’un mariage religieux sans mariage civil préalable.
Il participe également à l’examen du projet de loi relatif à l’élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des délégués communautaires, et modifiant le code électoral.

Le mercredi 4 décembre 2013, la commission des lois autorise, à l’unanimité, la publication du rapport d’Alain Tourret et Georges Fenech sur la correction des erreurs judiciaires grâce à la révision des décisions pénales.
Il dépose une proposition de loi sur ce sujet qui est adoptée à l’unanimité par le Parlement le 11 juin 201413. La veille, le 10 juin 2014, la commission des lois décide de lui confier une nouvelle mission d’information sur la prescription en matière pénale qu’il mène; toujours avec Georges Fenech, jusqu’au 20 mai 2014. Le rapport d’information qui en résulte permettra à Alain Tourret de déposer une nouvelle proposition de loi afin de réformer la prescription pénale qui est définitivement adoptée par le Parlement le 13 février 2017.