Des applications pour les caméras de vidéosurveillance

vidéosurveillance; logiciel; caméra

Par Patrick Haas

Mis en ligne décembre 2016

Les caméras de vidéosurveillance ne sont plus seulement utilisées pour des applications de sécurité. Elles peuvent compter des personnes dans une file d’attente ou détecter le cheminement des consommateurs dans un magasin. Elles sont même capables de savoir si quelqu’un a été attentif à une annonce sur un panneau publicitaire à affichage dynamique, savoir si c’est un homme ou une femme et à quelle tranche d’âge il appartient.

Une tendance récente, mais qui se développe rapidement en raison des progrès technologiques dans le domaine des logiciels d’analyse.

« La vidéo sur IP permet une éclosion de nouvelles fonctionnalités et même d’embarquer de l’intelligence dans les caméras », affirme Azad Khamooshi, d’Axis Communications France.

Le maitre-mot est « analyse » : un système peut en effet évaluer le temps d’attente dans une file compte tenu du nombre de personnes. « Ce type de nouveau service est essentiel dans le domaine aéroportuaire au niveau des postes d’inspection des bagages à main des passagers. On change en effet de business model : il ne s’agit plus de signer des contrats basés sur des tarifs horaires d’agents de sécurité mais cela implique des prises d’engagement et des obligations de résultat », explique Xavier Gondeau, membre du bureau du SESA, l’organisation professionnelle de la sûreté aéroportuaire.

Aéroports de Paris travaille sur le sujet dans ses laboratoires tout comme la DGAC dans un rapport sur la prospective du transport aérien.

Gestion des rayons en magasin

Une profonde mutation se profile également dans les enseignes de distribution : les caméras peuvent déterminer quels produits ont été les plus touchés par les clients et calculer les taux de transformation en achats réels. Elles peuvent aussi examiner l’état des rayons pour gérer le réapprovisionnement afin d’éviter les ruptures de stocks, souligne Azad Khamooshi.

Le prix de ces nouveaux logiciels n’est pas très élevé s’il s’agit seulement d’effectuer du comptage, mais l’addition peut grimper si les applications sont plus sophistiquées et surtout s’il s’avère nécessaire d’installer des caméras dédiées au comptage et à l’analyse des comportements, car elles ne sont généralement pas situées aux mêmes endroits que les équipements pour la vidéosurveillance classique. Le challenge consistera alors à gérer ces deux types d’applications sur un même système, souligne le responsable d’Axis Communications.

Si la France est en avance pour l’installation des logiciels de gestion de files d’attente dans les aéroports, elle est en revanche plutôt en retard pour les applications dans le suivi des consommateurs en magasins. Dans ce domaine, les enseignes de distribution ont seulement mis en place des expériences locales alors que les pays anglo-saxons ou asiatiques ont déjà déployé des solutions dans plusieurs centaines de points de vente.