Faciliter l’armement des agents par un décret n’est pas suffisant